Logo

Suisse: Emploi: toujours plus de robots pour sélectionner les bons CV

Suisse

Emploi: toujours plus de robots pour sélectionner les bons CV

Choisir le bon candidat à un poste de travail en se fiant à une intelligence artificielle, la pandémie de Covid a encore davantage popularisé cette pratique parfois contestée.

Publié

Image d’illustration.

LAB

La pratique est déjà connue depuis quelques années mais elle prend de l’ampleur: confier à une intelligence artificielle (IA), soit un robot informatique, le soin de présélectionner les CV les plus intéressants à partir de mots-clés pour embaucher un ou une nouvelle employée. L’hebdomadaire «Schweiz am Wochenende» écrit ce samedi que toujours plus de grandes entreprises ont recours à cette technique.

Publicité

La pandémie de Covid, le télétravail et les entretiens d’embauche en ligne auraient aussi favorisé la sélection automatisée de candidats. Des entreprises spécialisées américaines connaissent une forte croissance dans le domaine. Les logiciels cités en Suisse sont Textio, Hirevue, Harver ou Pymetrics. Elles vantent toutes des recherches d’emploi plus efficaces, mais aussi plus équitables, car le facteur humain et tous les préjugés qui vont avec seraient écartés par les machines.

Publicité

Décision humaine au final

Une étude de l’association américaine «Society for Human Resource Management», a constaté que 88% des entreprises dans le monde utilisent désormais des processus automatisés pour les recrutements professionnels, un chiffre probablement un peu surestimé, estime «Schweiz am Wochenende». Selon le journal, qui interroge une spécialiste du domaine du recrutement, il n’y aurait pas encore en Suisse d’utilisation à grande échelle de telle application utilisant l’intelligence artificielle.

Sur le site web de Textio, plusieurs entreprises ayant leur siège en Suisse sont mentionnées comme clients, dont Novartis, Johnson & Johnson, Siemens et le Credit Suisse, qui utilise également Hirevue. La Poste et Roche ont aussi dit avoir recours à l’intelligence artificielle pour les recrutements mais ne citent pas de logiciel particulier. Toutes les entreprises interrogées précisent qu’au final, la décision d’engager ou non une personne est toujours confiée à un humain.

Astuces pour contourner l’IA

Si les entreprises développant des logiciels d’analyse des CV promettent des choix davantage équitables, certains bugs peuvent survenir. Regula Mäder, propriétaire de Mäder & Partner, spécialisée dans le recrutement depuis 20 ans, cite des programmes qui ont commis des erreurs et éliminé des candidats potentiellement bons ou exclu carrément les femmes. «Les outils ne sont bons que dans la mesure où les données avec lesquelles ils sont entraînés le sont. Il y a encore beaucoup de problèmes liés à la nouveauté de la technologie, comme dans la conduite automatisée», explique-t-elle. La recruteuse dit donner des conseils à ses clients en recherche d’emploi pour tirer avantage de la procédure. Il est possible par exemple d’écrire des mots-clés avec une police d’écriture en blanc pour que la machine les sélectionne sans qu’ils apparaissent sur la postulation qui sera lue par une personne.

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boite mail, l’essentiel des infos de la journée.

(jba)Afficher les commentaires

Trop de travail

Imposer les couples mariés séparément ne plaît pas aux Cantons

Zurich

Ils louent un bolide de prix qui réapparaît… à Paris

Suisse

Un médecin sur quatre formé à l’étranger ces 10 dernières années

Suisse

L’armée va enquêter sur les discriminations et violences sexuelles

Zoug

Renvoyé de Suisse après avoir dérobé pour 6000 francs d’alcool 

Défense

L’armée suisse dispose enfin de ses nouveaux drones

Trains

La grève va perturber le trafic ferroviaire entre la Suisse et Paris

Canton de Soleure

Dynamité, un bancomat vole en éclat en pleine nuit

20 minutes needs you!

Devenez lecteur-reporter, envoyez-nous vos infos

Bâle

«Les fumeurs de joints sont aussi des gens normaux»

Trafic routier

N’oubliez pas de coller votre vignette!

Suisse

«Les Millennials et la génération Z sont accros au luxe»

Suisse

L’ancien boss de Novartis mentait pour éviter de payer des impôts

Suisse

Une personne sur deux née après l’an 2000 deviendra centenaire

Canton de Berne

Une conductrice meurt après un choc frontal avec un arbre

Suisse

Superstar des condiments, l’Aromat fête ses 70 ans

Suisse

Des politiciens favorables à la vente de chars Leopard

Coronavirus

Près de 140 millions de masques arrivent à échéance

Canton de Zurich

Un piéton meurt après avoir été percuté de plein fouet

Fuites Covid

Malgré les critiques, Alain Berset reste populaire

Fuites Covid

Marc Walder écarté de certaines de ses fonctions: Ringier donne sa version

Retraites

Ni hausse de l’âge de départ ni 13e rente: le PLR et le PS sont froissés

Assemblée des délégués

Pour l’UDC, «la politique migratoire suisse est un véritable fiasco»

Suisse

Climat et Europe au cœur de l’assemblée des délégués des Verts

Canton de Saint-Gall

Une batterie brûle et fait plusieurs dizaines de milliers de francs de dégâts

«Des différences extrêmes»

Pour être enterré moins cher, mieux vaut choisir un cimetière romand

Canton de Zurich

Un homme de 71 ans meurt dans un accident de la route

«Garé comme une merde»

Sur Instagram et Twitter, des justiciers de la rue au seuil de la loi

Coronavirus

La ruée vers les milliards de chômage partiel n’a pas eu lieu